carte-des-vins

La guerre des bouchons

Sans vouloir pousser le bouchon, celui en liège est clairement l’icône emblématique du monde du vin. Sa forme, sa douce mélodie (oui, vous l’avez, POC !), et parfois même un certain goût qu’on pense lui reconnaître… Il n’y a pas de bon vin sans bon bouchon.

Donc tout va bien. Pourquoi un article sur les bouchons? Parce que c’est la guerre !

D’un côté… il y a le bouchon de liège naturel

Utilisée dans la Grèce du IV siècle AVJC pour boucher les amphores, l’écorce de Chêne-liège a fait son grand retour au XVIIème siècle. ( retrouvez toute l’Histoire du Vin à travers le monde et les siècles dans notre livre !)

Parfaitement étanche, elle laisse passer de très légers filets d’air et permet une oxygénation lente du vin. Le liège est le meilleur ami des vins que l’on souhaite garder longtemps, en n’oubliant pas de laisser la bouteille de vin couchée 😉

Le bouchon de liège est également un très bon allié de notre chère planète terre : les arbres ne sont pas abattus lors de la récolte. Le liège est évidemment biodégradable et les possibilités de recyclage de la matière sont infinies. 

66% de la production mondiale de liège se trouve au Portugal.  (monviti .com)

Le chêne liège est un arbre ayant une grande capacité de régénération. Sa durée de vie peut aller jusqu’à 200 ans.

Il faut attendre 25 ans pour le premier écorçage, qui ne pourra même pas servir à la production de bouchons pour le vin ! (C’est long… ) 

Puis c’est seulement au bout de 40 ans que l’écorce du chêne liège est prête à orner les goulots de nos bouteilles. (C’est très long !)

Et après ça, l’écorçage ne pourra se faire que tous les 10 ans ! (C’est… vous avez compris !)

Vous commencez à voir venir le problème ? 550 bouchons de liège sont fabriqués chaque seconde à travers le monde et tout le monde en veut !

D’une part, son image de marque est telle que l’on l’associe directement aux vins haut de gamme. Aux Etats Unis par exemple, on préférera une bouteille bouchée avec un bouchon en liège. On sera même prêts à la payer plus cher. En France aussi, on reste fermement attaché à cette tradition. 

D’autre part, le liège naturel fait également partie du cahier des charges pour les vins naturels. 

Sans oublier les autres industries qui en redemandent (isolation, revêtements, décoration…).

La demande est forte et augmente. Les prix aussi. De 30 cts à 4€ l’unité en fonction de la qualité et de la durée de conservation maximale. La concurrence peut parfois être féroce au moment des achats entre les grands domaines établis mondialement et les plus petits vignerons. Le marché commence à être… bouché !

En face : les nouveaux bouchons.

Petit à petit, arrivent sur le marché de nouvelles techniques de bouchage de bouteille : des capsules, des bouchons synthétiques ou même des bouchons de liège naturel sans TCA.

Sans quoi ? TCA. La molécule responsable du fameux « goût de bouchon ». C’est le liège technologique, apparu à la fin des années 90. Jusqu’ici très coûteux, il commence à se démocratiser parmi les vignerons.

On trouve également sur le marché : la capsule. A visser, en plastique ou en aluminium. Il en existe également en canne à sucre ou en verre.

Des bouchons qui laissent passer l’air et favorisent l’oxydation du vin (même en gardant la bouteille debout !) mais pas aussi longtemps que le liège cependant. 

Au milieu, les vignerons et les amateurs de vin

Comme vous l’aurez compris, tout est dans le bouchon finalement ! Son choix n’est pas anodin et implique plusieurs problématiques : prix, disponibilité, qualité, écologie.

Certains domaines peuvent s’offrir le choix, d’autres le subissent. Naturel ou synthétique, le bouchon joue un rôle important sur la vie du vin, ses arômes. Son impact ou son non-impact sont à prendre en compte tant au niveau du domaine que chez nous, dans nos caves de particuliers.

D’ailleurs à ce sujet ? Niveau bouchon, vous êtes plutôt tradis ou à la pointe de la technologie ?

Suivre:
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Looking for Something?