carte-des-vins

CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE : LES 5 QUESTIONS LES PLUS POSÉES (ET LEURS RÉPONSES).

La star du Rhône sud est sûrement l’un des plus beaux terroirs de France. Tout le monde connaît son nom mais connaissez-vous ses secrets ?

1- POURQUOI CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE ? 

L’origine du nom remonte au XIVème siècle, lorsque le Pape et sa cour s’étaient installés à Avignon. Cependant, ils trouvent la ville trop chaude et animée pendant l’été. Ils décident alors de s’installer à quelques kilomètres dans les terres à Châteauneuf qui devient leur résidence estivale. Les meilleurs terroirs sont alors découverts, révélés puis exploités. La région viticole se développe alors rapidement et gagne en notoriété. Bien aidé par cette publicité de “vin pontifical”, le Châteauneuf-du-Pape gagne rapidement en réputation et se déguste aux quatre coins de l’Europe, puis du monde.

2- QUELS CÉPAGES DANS LE CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE ?

Historiquement, le vin de la région est élaboré à partir de treize cépages, chacun d’entre eux apportant sa spécificité : couleur, fraîcheur, longévité… C’est devenu plus rare mais certains domaines perpétuent la tradition. De nos jours, on trouve généralement entre 3 et 5 cépages dans les rouges. Notons que le grenache reste le cépage dominant mais que l’on observe une présence de plus en plus conséquente de la syrah et du mourvèdre. En effet, avec le réchauffement climatique, le grenache peut se montrer particulièrement rugueux et donner des vins très alcooliques.

L’appellation produit aussi des vins blancs remarquables bien qu’ils soient plus confidentiels (7% de la production).

Les cépages autorisés sont : grenache, syrah, mourvèdre, cinsault, clairette, vaccarèse, bourboulenc, roussanne, counoise, muscardin, picpoul, picardan et terret noir.

Le Domaine de Beaurenard fait partie des irréductibles utilisant encore la totalité des cépages traditionnels !

A l’inverse, le légendaire Château Rayas a établi sa réputation en produisant un Châteauneuf-du-Pape en monocépage, 100% grenache, d’une grande finesse en cassant les codes de l’appellation.

Afin de vous aider à impressionner vos amis lors d’une dégustation de vin du Rhône, voici quelques un des arômes typiques des vins de l’appellation :

3- QUELLE ANNÉE PRIVILEGIER POUR UN CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE ?

1990 est reconnu comme l’un des plus grands millésimes de l’appellation (si vous en trouvez un sans avoir à hypothéquer votre maison, foncez). Sinon, voici quelques millésimes plus récents dont vous ne devriez pas être déçu :

2005 et 2006, 2009, 2010 et 2012 sont de très bons millésimes, prêts à être dégustés !

Plus récents, et donc moins coûteux, les millésimes suivants s’annoncent délicieux. Il faudra néanmoins faire preuve de patience avant de les déboucher afin de profiter à tout leur potentiel. 

2015 et 2016 sont de très bonnes années. 2017 l’est tout autant mais, à la suite d’une importante sécheresse, l’appellation accuse sa plus petite production en 40 ans, les bouteilles peuvent donc être assez rares. 

4- QUEL EST LE TERROIR DE CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE ?

On observe 4 grands types de sols dans l’appellation : les éclats calcaires, les coteaux Sableux, les grès rouges et les fameux galets roulés. Ces derniers sont assurément les plus emblématiques. Ils emmagasinent la chaleur du soleil provençal et contribuent à la bonne maturité des raisins. Les sous-sols argileux permettent aux vieilles vignes, dont les racines creusent profondément, de mieux s’alimenter en eau, voilà qui est bien utile avec climat méditerranéen local et les températures pouvant atteindre les 40 degrés en été ! Le vent protège aussi les baies des maladies liées à l’humidité qui menacent après les grosses pluies.

@stan_thewineman

5- QUEL PLAT MANGER AVEC UN CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE ?

Avec les rouges :

Le vin des papes a du répondant. Il faut donc que l’assiette en ait aussi. Si vous voulez faire dans la tradition, un coq au vin rouge ou une préparation de petit gibier accompagnera bien votre dégustation. Si vous êtes d’humeur un peu plus aventurière, essayez un accord avec de la cuisine d’Amérique latine (pas trop épicé, ce serait dommage de ne plus sentir le vin ;)).

Avec les blancs :

On les associe de préférence avec des crustacés (gambas, homard) ou un risotto de noix de Saint-Jacques. Il peut aussi se marier idéalement aux poissons à chair blanche (pensez à la blanquette de cabillaud). Enfin, le Châteauneuf-du-Pape blanc sera délicieux avec un fromage à la truffe comme le Brie ou le Brillat-savarin.

Bonne dégustation !

Et au fait ! Une petite carte peut-être pour mieux situer ce merveilleux vignoble ?

Pour les amoureux de la région, vous pouvez pré-commander notre carte en édition limitée par ici jusqu’au dimanche 20 mai ! Attention, petit tirage, il n’y en aura pas pour tout le monde.

Précommandez votre carte ici !

Suivre:
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Looking for Something?