carte-des-vins

À l’inverse de ce que nous raconte la légende, le rosé n’est pas issu d’un mélange de vin blanc et de vin rouge. On vous dit tout sur ce type de vin encore gorgé de mystères.

Résultat de recherche d'images pour "salade et vin rosé"

LA PRODUCTION DE VIN ROSÉ

Les vins rosés sont élaborés à partir de cépages rouges. En effet, contrairement à ce que dit la légende, on ne mélange pas du vin blanc et du vin rouge pour produire un vin rosé. Mais les vins rouges et rosés ne sont pas si différents. C’est en effet le temps de macération des moûts de raisin mélangés à la peau de celui-ci qui va déterminer la nature du vin. Pour un rouge, on comptera plusieurs jours de macération. Pour un rosé, seulement plusieurs heures seront nécessaires. C’est donc à partir d’un même cépage que l’on peut produire du vin rosé et du vin rouge.

Afin de diminuer la coloration du moût, il suffit seulement de séparer les peaux du jus de raisin, ce qui arrêtera la coloration de ce dernier.

LES TYPE DE ROSÉS

Il existe 3 types de rosé :

Le rosé de macération est un vin élaboré à partir de vendanges de cépages rouges et mis directement en cuve durant 24 heures. Durant cette période, le jus libéré par les raisins va prendre une teinte rosée notamment grâce à la peau de ceux-ci. Le moût sera ensuite pressé afin de n’obtenir que le jus qui débutera sa fermentation.

Afin d’obtenir un rosé de pressurage, il est nécessaire de presser directement les grappes entières après la vendange. Mis ensuite en cuve, le jus de raisin peut entamer sa fermentation. Ce type de rosé aura alors une robe assez claire en raison de l’absence de macération des moûts.

Le rosé de saigné est mis en cuve après vendanges, de la même manière que le rosé de macération. Après quelques heures de macération en cuve, une partie du jus de raisin est mise à part afin d’être vinifiée. Le jus restant est laissé en cuve afin de se transformer en vin rouge.

vin-rosé-cépage

LA TENDANCE ROSÉ

La tendance nous conseille de boire le rosé avec des glaçons notamment l’été ! En effet, l’ajout de glaçons va permettre de rafraîchir le vin notamment les rosés sucrés comme les Cabernet d’Anjou.

Il est également possible de boire un rosé bien frais en gardant des températures allant de 7 à 14 degrés. En effet, on dégustera un rosé pétillant à 8 degrés environ, un rosé léger à 9 degrés ainsi qu’un rosé classique à 12 degrés. Les rosés structurés se boiront aux alentours de 13 et 14 degrés.

vin-rosé

ACCORDS METS-VINS

Le rosé est un vin qui s’accorde généralement avec des plats estivaux. Cependant, il est temps de casser les codes et de vous prouver que de nombreux accords mets et vins existent avec le rosé.

Un rosé peut d’abord être bu en apéritif avec des mises en bouche telles que des toasts au fromage de chèvre frais ou à la rillette, une quiche au thon ou encore avec de la tapenade.

Il peut également se boire avec des salades de tomates ou salade niçoise en entrée. Aussi, avec des tortillas ou des pizzas, le rosé, notamment le Côtes-de-Provence, dévoilera tous ses arômes.

Concernant le plat principal, vous pouvez opter pour des plats simples comme des pâtes à la carbonara ou des lasagnes. Aussi le rosé s’accordera très bien avec des poissons grillés ou des viandes préparées au barbecue. On privilégiera un rosé de saignée avec notamment une couleur plus soutenue tel que les rosés du Roussillon.

Retrouvez toutes nos cartes des vins pour découvrir les vignobles producteurs de rosé !

Suivre:
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recherchiez quelque chose?